Les Artistes

L'Orchestre des Jeunes du Centre

L'Orchestre des Jeunes du Centre, constitué d'environ 90 musiciens, est missionné par la Région Centre pour former les élèves des écoles de musique au métier de musicien d'orchestre. Dirigé cette année par Marius Stieghorst, il a vocation à :
- Compléter les enseignements dispensés dans les Conservatoires
- Favoriser l'insertion des jeunes musiciens dans la vie professionnelle, en partenariat avec l'Orchestre Symphonique Région Centre-Tours.

Marius Stieghorst, direction de l'OJC

Marius Stieghorst est né en Allemagne à Kaiserslautern. Il suit ses études de piano et de composition à l'Ecole Supérieure d'Etat de Karlsruhe, où il obtient la Bourse de la Fondation d'Etude du « Studienstiftung des Deutschen Volkes ». Marius reçoit également la Bourse de l'Association Wagner de Bayreuth. Il est également chef de chant dans les théâtres de Kiel, Karlsruhe et Berlin. Il dirige régulièrement des spectacles chorégraphiques, notamment les spectacles de l'Ecole de Danse de l'Opéra National de Paris. Il a également dirigé le ballet de l'Opéra national de Paris et ses Danseurs Etoiles lors du Gala des 30 ans de l'AROP au Palais Garnier. Il a également fait ses débuts à l'Opéra de Montpellier avec Don Giovanni en juin 2013, dont les trois derniers spectacles se déroulaient à Versailles et ont été retransmis en direct par Arte.

Maroussia Gentet, pianiste

Enfant précoce, Maroussia intègre à 13 ans le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon dans la classe de Géry Moutier et obtient brillamment son bac scientifique deux ans plus tard. Après l'obtention du Prix DNESM en 2009 se perfectionne auprès de très réputée pianiste russe Rena Shereshevskaya à l'Ecole Normale de Musique de Paris, où elle obtient le diplôme de Concertiste en 2015. Entre 2012 et 2014, elle poursuit ses études au CNSMD de Paris en Diplôme d'Artiste Interprète, où elle a réalisé un projet sur Henri Dutilleux. Soliste et chambriste, lauréate de nombreux prix internationaux, Maroussia cultive l'amour des grands classiques et des romantiques, se nourrissant notamment de l'oeuvre de Schumann dont elle est une fervente interprète. Désireuse de partager son art, elle obtient en 2014 le certificat d'Aptitude à l'enseignement.

Sophia Vaillant, pianiste

Sophia Vaillant est une pianiste au parcours très riche. Après avoir remporté un premier prix à l'unanimité au CNSM de Lyon, elle travaille à la Guildhall School de Londres, avec comme professeur un disciple de Rudolf Serkin, avant de parfaire son éducation musicale au Banff Centre for the Arts (Canada) et à l'Université de New York à Stony-Brook. Elle a aussi participé aux Master class de grands maîtres et remporté plusieurs concours internationaux. Sophia possède un répertoire pianistique très étendu allant du Baroque aux compositeurs contemporains, avec une prédilection particulière pour les compositeurs français. Elle est en outre passionnée par la musique de tango. En 2013, elle intègre l'Université de Paris VIII Saint-Denis pour y effectuer un doctorat sur la musique mixte, piano et électronique.

Fernec Vizi, pianiste

Lauréat Juventus dès 1995, Ferenc Vizi se distingue dans plusieurs grands concours internationaux : 1er au concours Saratov en Russie et 4e au Concours Hamamatsu au Japon en 2000, 2e et prix spécial du jury au Concours Arthur Rubinstein à Tel-Aviv en 2001, et 2e prix au ARD de Munich en 2002. Il se produit avec des orchestres et en récital dans de nombreux pays européens et en Amérique latine. C'est en janvier 2004 que Ferenc Vizi fait ses débuts au Théâtre de la Ville à Paris. Le succès est tel qu'il est immédiatement réinvité en janvier 2005. Au cours du même mois, il participe à la Folle Journée de Nantes (Beethoven). En avril 2005, il se produit dans le cadre de Piano(s) festival - " Xe Rencontres internationales Robert Casadesus" avec l'Orchestre National de Lille et est invité au Festival de la Roque d'Anthéron en août 2005. Il joue également au cours de l'été 2005 à l'Opéra de Vichy, aux Festivals de Reims, Vollore et Royan.

Jennifer Courcier, pianiste

Née en 1988 à Paris, Jennifer Courcier est plongée, dès son plus jeune âge, dans le milieu artistique : elle commence la danse classique au Conservatoire de Suresnes en 1995 ainsi que des études de harpe qu'elle poursuit durant toute son adolescence. En 1998, elle entre à la Maîtrise des Hauts-de-Seine . C'est au sein de cette chorale, qui est le choeur d'enfant de l'Opéra de Paris, qu'elle découvre l'univers de la scène et du chant et y fait ses preuves : elle joue dans des opéras à l'Opéra Bastille en tant qu'enfant choriste puis en tant que soliste, dans différentes salles françaises telles que le Capitol de Toulouse ou l'Opéra de Strasbourg. Depuis 3 ans, elle suit des cours au Conservatoire de Valenciennes dans la classe de chant de la basse Daniel Ottevaere. Elle a participé à plusieurs productions et opéras (Opéra de Marseille, Festival Notes d'Ecumes, Théâtre des Champs Elysées...) ainsi qu'au programme des Arts Florissants Juniors avec qui elle est récemment partie en tournée.

Hertfordshire Wind Sinfonia

L'ensemble de vents Hertfordshire Wind Sinfonia est géré par le service de musique du conseil local et reçoit des fonds du conseil et d' Arts Council England . Ce service de musique est renommé dans tout le pays pour l'enseignement de musique novateur et créatif et organise huit groupes de musique de très haute qualité dans le comté. Les groupes se rencontrent trois fois par an pour répéter intensivement et donner des concerts dans des lieux prestigieux. Les groupes font des tournées internationales. Ses membres sont âgés entre 13 et 21 ans et font régulièrement des enregistrements. Leur répertoire est varié et inclut souvent des commandes et des oeuvres contemporains par des compositeurs tels que John Mackey, Raymond Head, Chen Yi et Martin Ellerby.

Trio Makarenko

Anne et Micha se rencontrent en 1981 lors d'une répétition pour une tournée au Maroc. Le Duo Piano-Balalaïka engage une formidable croisade pour mieux faire connaître et aimer la balalaïka et la musique russe en France et dans le monde. Le duo est invité à donner de nombreux concerts à Paris, en Russie et dans des festivals renommés. Ils interviennent également dans des émissions à la radio et à la télévision et lors de conférences sur l'histoire de la balalaïka. Très présents en Russie où ils ont joué à la Salle Glinka de Moscou et à la Grande Philharmonie de Saint-Pétersbourg, la critique et le public les plébiscitent. Le Duo devient un Trio lorsque Pierre, leur fils, les rejoint en 2000, à l'occasion du Festival du Millenium de Louxor.

Vadim Tchijik, violon

Né en 1975, Vadim Tchijik commence à étudier le violon dès l'âge de six ans et donne son premier concert dès l'âge de huit ans. Il termine ses études avec la mention "excellent" à l' Ecole Centrale Spéciale de Musique du Conservatoire Tchaïkovski de Moscou pour se perfectionner ensuite en France, en Allemagne ou encore aux Etats-Unis. Lauréat de plusieurs prix internationaux, il est également lauréat de plusieurs fondations comme Natexis ou encore L.Boulanger. Il mène une carrière internationale de soliste en se produisant avec les Orchestres Symphoniques de Moscou, des Pays-Bas ou encore l'Orchestre d'Etat de Mexico. Vadim Tchijik donne également de nombreux concerts en Europe, aux Etats-Unis et en Asie.

Maud RAYER (comédienne) et Fabien Brandel (luthiste)

Maud Rayer a joué jusqu'à ce jour plus d'une soixantaine de rôles au théâtre auprès de fameux metteurs en scène (Roger Planchon, Georges Wilson, Jean-Claude Carrière, Joël Jouanneau...). Elle est en ce moment en tournée en France avec « Vania » mis en scène par Eric Lacascade. Elle a interprété de nombreux rôles au cinéma sous la direction notamment de Jacques Demy, Claude Chabrol, Volker Schlöndorff, Bertucelli, Jean-Pierre Jeunet...

Fabien Brandel a commencé l'étude de la guitare, avant de se spécialiser dans le répertoire de la musique ancienne. Il s'initie à la pratique du luth au CNR de Paris ainsi qu'à la basse continue. Il obtient un prix de musique ancienne en 2005 puis intègre, la même année, le cursus supérieur du CNSM de Lyon. Fabien Brandel obtient en 2011 un master II de musicien et interprète, spécialisé luth, au CNSM de Lyon et suit de 2012 à 2014 un cursus de perfectionnement au CRR de Versailles au théorbe, luth et basse continue.

Xavier Gagnepain, violoncelliste

À la suite de ses succès dans des concours internationaux réputés tels Munich ou Sao Paulo, Xavier GAGNEPAIN entreprend une double carrière de soliste et de chambriste. En 1996, il est le premier à interpréter en concert les douze pièces sur le nom de Paul Sacher, sommet jusqu'alors inaccessible du répertoire contemporain pour violoncelle seul. Sa discographie comprend aussi bien des concertos que de la musique de chambre allant du duo au sextuor. Passionné depuis toujours par l'enseignement, il réserve une large part de son temps à la pédagogie. La réputation de sa classe de troisième cycle au CNR de Boulogne-Billancourt et de ses nombreuses Masterclasses lui ont valu la commande d'un livre par la Cité de la Musique.

Bertrand Cuiller, claveciniste

Bertrand Cuiller débute à huit ans le clavecin avec sa mère, Jocelyne Cuiller, et poursuit ses études au CNSM de Paris. Il y apprend également les cors baroque et moderne. En 1998, il remporte le 3e prix du concours international de clavecin de Bruges. Depuis 2006 et la sortie remarquée de son premier disque, Pescodd Time , Bertrand Cuiller donne des récitals dans de nombreux lieux de par le monde. Il s'intéresse aussi au répertoire actuel, et a créé des oeuvres de Jean-Yves Bosseur et Olivier Mellano. Il joue avec ce dernier dans « La Chair des Anges » , un concert réunissant clavecins, quatuor à cordes et vocal, guitares électriques et orgue. Il a également joué avec Yann Tiersen.

Yoko Kaneko, pianiste

Formée dans deux hauts lieux de l'enseignement supérieur de musique, d'abord à Toho Gakuen à Tokyo et ensuite au Conservatoire National Supérieur de Musique (CNSM) de Paris, la pianiste et pianofortiste Yoko Kaneko est devenue une artiste accomplie et musicienne virtuose qui est actuellement considérée comme l'une des plus sensibles de sa génération. Très sollicitée au cours de sa carrière, elle a partagé les scènes internationales avec les plus grands artistes. Sa volonté de chercher la quintessence de chaque oeuvre, dont elle souhaite obtenir une interprétation juste en connaissant le style spécifique des différents compositeurs, l'a amenée à travailler avec des grands maîtres de la musique. Ces dernières années elle s'est attachée à rapprocher l'exécution les concertos pour pianoforte vers l'esprit de la musique de chambre pour obtenir un fondu aussi complet que possible du jeu du soliste dans l'ensemble orchestral.

Nicolas Boyer, pianiste

Irrésistiblement attiré par le piano dès son plus jeune âge, Nicolas Boyer mène parallèlement des études scientifiques et sa formation musicale à l'Ecole Normale de Musique de Paris où il obtient en 1983 la « Licence de Concert » dans la classe de Marian Ribycki, maître polonais spécialiste de Frédéric Chopin. Il suit également les masters-classes de Jacques Rouvier, François-René Duchable et France Clidat. A la même période, soucieux de ne pas négliger les autres aspects de sa formation artistique, il suit des études de musicologie à la Sorbonne et conclut avec une maîtrise sur une « Etude comparée des techniques pianistiques de Claude Debussy et Maurice Ravel »