Historique du festival

2007 : Une naissance imprévue...

Invité par des amis à visiter la cité du Cardinal de Richelieu, Nicolas Boyer découvre le parc et tombe sous le charme du Dôme, l'un des derniers vestiges du château. Par ses dimensions, son emplacement et son acoustique, il se révèle idéal pour réaliser des concerts de piano ou de musique de chambre, dans une atmosphère féerique. Ainsi naît le premier festival avec neuf concerts « Autour du piano », qui remporte déjà un franc succès.

Une naissance imprévue...

2008 : Affirmation et reconnaissance...

La seconde édition, grâce au soutien nouveau de la Région Centre, se développe naturellement et passe de neuf à douze concerts. Le festival élargit son audience avec plus de 800 personnes et innove avec un ciné-concert et une ouverture vers les autres claviers : le clavecin et l'orgue. La presse est louangeuse et demande vivement une troisième édition...

Affirmation et reconnaissance...

2009 : Epanouissement et confirmation

Le troisième opus se présente sous les meilleures augures. La multiplication des soutiens permet d'inviter davantage d'ensembles musicaux et d'autres nouveautés : la harpe, un ensemble baroque, et surtout les venues exceptionnelles du quatuor Rosamonde et de l'Orchestre Symphonique de la Région Centre, dans la « Symphonie du Nouveau monde » de Dvorak.

2010 : Développement artistique international

Cette année-là plusieurs artistes (Jordi Savall, F.-R. Duchâble) de renommée internationale ont accepté de nous rejoindre, et ont donné au Festival et à la ville de Richelieu ses lettres de noblesse.