Nicolas Horvath

Considéré comme un artiste hors norme au parcours atypique, Nicolas Horvath commence ses études musicales à l'Académie de Musique Prince Rainier III de Monaco. A 16 ans, Lawrence Foster le remarque lors d'un concours et l'invite, en lui obtenant pendant trois ans une bourse de la Fondation Princesse Grace, au Festival de Musique d'Aspen. Après des études à l'Ecole Normale de Musique de Paris, il travaille pendant trois ans avec Bruno-Léonardo Gelber, avec Gérard Frémy qui le sensibilise aux musiques de notre temps ainsi qu'Eric Heidsieck, Philippe Entremont et Oxana Yablonskaya. Leslie Howard le remarque et l'invite à se produire dans le cadre de la Liszt Society, et lui dédie une de ses "Etudes in Black and White". Grâce à Leslie Howard, Nicolas pourra approfondir et compléter ses connaissances de l'œuvre de Franz Liszt.

Passionné de musique contemporaine, il travaille pour Régis Campo, Denis Lavaillant, Jaan Rääts, Mamoru Fujieda, Alvin Curran, Valentyn Silvestrov... Dans le cadre d'une carte blanche du Palais de Tokyo (Paris) en avril 2014, il commande à plus de 120 compositeurs de plus de 50 pays et de cultures musicales diverses, des "Hommages pour Philip Glass". Nicolas est dédicataire de plus d'une centaine d'œuvres (concertos, sonates, études, toccatas, préludes et pièces diverses), et est aussi compositeur éléctroacoustique.

Il se fait remarquer en remettant au goût du jour les fameux "All Night concerts" de Terry Riley avec ses Nuits du Piano Minimal, son GlassWorlds, mais aussi les récitals marathons où il interprête seul et sans pause l'intégralité de la musique de Philip Glass (comme à la Philarmonie de Paris, salle Pierre Boulez où plus de 14000 personnes se sont relayées pendant les 12 heures de concert), ou celle d'Erik Satie...

Téléchargez la biographie et le dossier de presse de Nicolas Horvath.