Maud Rayer et Fabien Brandel

Maud RAYER, comédienne

Maud Rayer a joué jusqu'à ce jour plus d'une soixantaine de rôles au théâtre auprès de metteurs en scène tels : R. Rouleau, Roger Planchon, Georges Wilson, Giorgio Strehler, Brigitte Jaques, Lucian Pintilié, Jean-Claude Carrière , Vincent Dussart , Jacques Nichet , Joël Jouanneau. Elle est en ce moment en tournée en France avec « Vania » mis en scène par Eric Lacascade.

Elle a interprété de nombreux rôles au cinéma sous la direction notamment de Jacques Demy, Claude Chabrol, Volker Schlöndorff, J.-L. Bertucelli, Jean Pierre Jeunet et dernièrement Jean-Pierre Denis. Maud RAYER a également beaucoup travaillé pour la télévision avec Claude Santelli, Paul Seban, Pierre Cardinal, Nina Companeez entre autres. Elle donne régulièrement des lectures de textes contemporains et de poésie...

Fabien Brandel, luthiste

Fabien Brandel a commencé l'étude de la guitare, avant de se spécialiser dans le répertoire de la musique ancienne. Il s'initie à la pratique du luth au CNR de Paris avec Claire Antonini puis Charles-Edouard Fantin ainsi qu'à la basse continue avec Noëlle Spieth. Il obtient un prix de musique ancienne en 2005 puis intègre, la même année, le cursus supérieur du CNSM de Lyon où il suit l'enseignement d'Eugène Ferré.

Il a suivi des Masters-class avec Hopkinson Smith ainsi que plusieurs sessions à Royaumont avec « Il seminario musicale » et Gérard Lesne. Plus récemment, il participe à deux productions du CNSM de Paris : « Didon et Enée » de Purcell, avec Patrick Cohen-Akenine (2008), puis la Cantate funèbre BWV 198 de J.-S. Bach (2009) avec Michel Laplénie. Fabien Brandel obtient en 2011 un master II de musicien et interprète, spécialisé luth, au CNSM de Lyon.

Enfin, il a suivi de 2012 à 2014 un cursus de perfectionnement au CRR de Versailles sous la direction de Benjamin Perrot, au théorbe, luth et basse continue. Pendant cette période, il participe, à la Chapelle royale de Versailles, aux « Jeudis musicaux » avec les pages et les chantres, sous la direction d'Olivier Schneebeli. Fabien Brandel joue sur un luth à 13 choeurs de Michael Lowe (Oxford, 1986).