Matthieu Justine

Après une dizaine d'année de théâtre musical avec Jean Bellorini (actuel directeur du Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis), il découvre l'Art Lyrique à travers l'enseignement de diverses personnalités du monde lyrique telles Léontina Vaduva, Daniel Galvèz Vallejo, ou encore Ludovic Tézier, notamment lors d'une Master Class à l'Opéra de Nancy en juin-juillet 2015. Il est très vite engagé en tant que soliste pour interpréter des oeuvres sacrées avec choeur et orchestre, dans diverses églises parisiennes, ou encore à Dinard, Colmar, Porto Vecchio, Montréal... : La Petite Messe Solennelle et le Stabat Mater de Rossini, La Messe de Minuit et le Te Deum de Charpentier, les Vêpres à la Vierge de Monteverdi, les Passions selon Saint Jean et Saint Matthieu ainsi que l’Oratorio de Noël de Bach, Le Messie de Haendel, le Requiem de Mozart, la Lobgesang de Mendelssohn, le Stabat Mater de Dvorak, La Rédemption de Gounod, La Messa di Gloria de Puccini...

Sa formation professionnelle d'Art Dramatique dans la classe de Coco Felgeirolles au C.R.R. de Cergy l'amène tout naturellement à aborder les rôles des oeuvres majeures de Jacques Offenbach : Pâris dans La Belle Hélène au théâtre de Neuilly, Barbe Bleue au festival de Musique à Groix, Piquillo dans La Périchole à l'Espace Pierre Cardin à Paris, Fritz dans La Grande Duchesse de Gérolstein à l'Opéra de Clermont-Ferrand en avril 2017.

Son répertoire ne se borne pas à l'Opéra-bouffe, loin de là, puisqu'il fait un superbe Comte Almaviva dans Le Barbier de Séville de Rossini, avec les musiciens de l'Orchestre National de Lorraine et Thierry Garin comme chef de chant, à la Salle Poirel à Nancy. Mais Mozart reste sa grande révélation, avec le rôle de Don Ottavio dans Don Giovanni entre autre avec l'Orchestre Lyrique et Symphonique de Paris puis en mai 2017 au Théâtre d’Abbeville, celui de Tamino dans La Flûte Enchantée qu'il incarne avec étonnante sensibilité et facilité au Zénith d'Orléans avec La Fabrique Opéra Val de Loire, et dans un avenir proche le rôle de Belmonte dans l'Enlèvement au Sérail.

Ses diverses expériences l'amènent à cotoyer de nombreux chefs, tels Romain Dumas, Ariel Alonso, Léonard Ganvert, Thierry Pélican, Geoffroy Jourdain, Michael Balke, Clement Power, Amaury du Closel, et des metteurs en scène comme Vincent Delaforge, Alberto Nason, Ludovic Lagarde, Jean-Claude Cotillard, Pierre Thirion-Vallet... sur de grandes scènes lyriques : l'Opéra de Nancy, Massy, Lille, Reims, Rouen... ou encore l' Opéra National de Paris .

Il vient d'être sélectionné pour interpréter le rôle du Comte Almaviva, dans une version du Barbier de Séville de Rossini pour jeune public en français, en partenariat avec le CFPL et le Théâtre des Champs-Elysées. Cette production aura lieu de novembre 2017 à février 2019, sur la scène du Théâtre des Champs-Elysées, de l’Odéon de Marseille, de l'Opéra de Rouen, Vichy, Avignon, Nice, Toulon, Reims, Montpellier.