Emmanuelle Dijon

Diplômée du concours de la Scène Française, de l’Ufam et membre de l’Association Française des Professeurs de Chant, elle est professeur agrégée d’éducation musicale et docteur en musicologie, étantpar ailleurs l’auteur d’une thèse sur Ernest Bloch. Elle a été également formatrice en technique vocale auprès des professeurs de l’Académie de Créteil et a enseigné le chant à l’Université de Paris IV-Sorbonne de 2000 à 2009. Elle fait partie de l’ensemble à cinq voix Simplicissimus spécialisé dans le répertoire allemand sacré du XVIIe siècle ainsi que du chœur de Chambre Les Temperamens Variations, dirigé par Thibault Lam Quang. Elle a interprété les rôles de la « voix d’argent » (Mozart, Der Schauspieldirektor) et d’Agathe (Messager, Véronique).

Depuis de nombreuses années, elle se consacre à l’art de la mélodie et du lied, ainsi qu’au répertoire espagnol (qu’elle interprète à Barcelone en 2011) et au bel canto italien. Parmi les compositeurs au programme de ses récitals, avec des pianistes tels que : Antoine De Grolée, Pascal Mantin et Amélie Pône figurent Bellini, Franz Liszt, Frédéric Chopin, Stanislaw Moniuzsko et Enrique Granados. En tant que soliste, elle participe à la création et à l’enregistrement du Lamento de Nicolas Bacri pour soprano solo et chœur a cappella (2015). Depuis quelques années, elle suit les conseils éclairés du baryton Jorge Chamine pour la préparation des programmes de récital.