Amélie Pône

Résolument indépendante, elle choisit toujours de suivre sa propre voie, afin de rester fidèle à ses convictions et idéaux. Ainsi elle a étudié successivement en France avec Maud Garbarini, Brigitte Engerer, à Moscou avec Zinaïda Ignatieva puis en Autriche avec Alexander Satz. Beethoven et Schubert, Debussy, Liszt et Scriabine forment, entre autres, son répertoire de prédilection. Son intérêt pour la musique contemporaine la conduit à créer des œuvres pour piano seul telles que Amers de Florentine Mulsant et 101 d’Isabelle Fraisse.

Elle affectionne le répertoire du Lied et de la mélodie ce qui l’amène à se produire régulièrement avec la soprano Emmanuelle Dijon. De même, elle collabore avec le baryton Thibault Lam Quang pour les lieder de Beethoven. En tant que chambriste elle s’est produite avec Odile Bourin, Stéphanie Carne, Véronique Davério, Macha Januchevskaïa. Depuis peu, elle est partie à la découverte de l’interprétation sur pianoforte auprès d’Arthur Schoonderwoerd, une riche expérience qu’elle souhaite prolonger. Impliquée dans l’éducation musicale des très jeunes, elle réalise des projets pédagogiques et est sollicitée pour animer des formations d’enseignants. Elle enseigne le piano à titre privé. Elle est invitée régulièrement à participer à des émissions notamment à la radio télévision suisse romande.