Hugo Reyne, flûtiste, hautboïste et chef d’orchestre


EDITION 2022 / Friday, July 10th, 2020

Hugo Reyne et Les Musiciens du Soleil

Hugo Reyne commence très jeune l’apprentissage de la flûte à bec et du hautbois. Il obtient rapidement les diplômes et premiers prix de plusieurs conservatoires et concours. En 1981 il remporte le premier prix du concours de flûte à bec de Hurtebise et en 1984 le premier prix de musique de chambre du concours international de Bruges. Dans les années 1980, Hugo Reyne a joué la flûte et le hautbois dans la plupart des ensembles baroques parisiens naissants. Il a travaillé avec des chefs tels que Frans BrüggenPhilippe HerrewegheGustav Leonhardt, Jordi Savall

En septembre 1987 il fonde La Simphonie du Marais, ensemble avec lequel il va donner des centaines de concerts et plus de quarante enregistrements, durant 33 ans, jusqu’en septembre 2020. Hugo Reyne fut également directeur artistique du festival et label Musiques à la Chabotterie (2003-2018), du festival du Pays du Mont Blanc (2013-2020) et du Festival Marais Baroque (2018-2020). En effet, fin 2019, il décide de s’alléger et de se décharger de ses différents postes de directeur, il enregistre un dernier album avec La Simphonie, “Les Amours d’un Rossignol” pour son nouveau label HugoVox, et part vivre aux Sables d’Olonne où il continue de diriger un festival qui porte son nom. Les concerts qu’il donne aujourd’hui sont, soit en temps que flûtiste en effectif de chambre, soit en formations plus importantes sous le nom Les Musiciens du Soleil, soit encore comme chef ou soliste invité.

En soliste à la flûte il a enregistré les sonates de Bach, de Corelli, de Haendel, les suites de Dieupart, Gautier, Hotteterre, des pièces de Dornel, Philidor, Purcell… Des concertos de Haendel, Telemann, Vivaldi

En temps que chef d’orchestre il a réalisé 11 albums Lully (dont Atys, Amadis, Isis, Le Bourgeois gentilhomme), 4 albums Rameau (dont Les Indes galantes), Les Concertos brandebourgeois de Bach, La Water Music de Haendel, Les Symphonies pour les Soupers du Roy de Delalande, des oeuvres de Charpentier, Desmarest, Francœur , Philidor, Rebel… Des anthologies dédiées à La Fontaine, à Molière, à Richelieu, aux Mousquetaires…

Hugo Reyne consacre aussi une grande partie de son temps à la recherche musicologique, ainsi qu’à l’édition de partitions anciennes. C’est également un collectionneur de flûtes, flageolets, ocarinas… Pour son travail sur le patrimoine musical français, il fut gratifié en 1998 du titre de Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres, puis en 2012 de celui d’Officier.


Révélée par le Jardin des Voix de William Christie, la soprano Élodie Fonnard se produit régulièrement avec Les Arts Florissants depuis 2011 (Flore dans Atys de Lully, Belinda dans Didon & Enée de Purcell, Galatée dans Acis & Galatée de Haendel, Les Fêtes Vénitiennes de Campra, Rameau Maître à Danser…). Elle chante ainsi à la Philharmonie de Paris, au Festival d’Aix-en-Provence, au Bolchoï à Moscou, au Lincoln Center de New York, au Walt Disney Concert Hall de Los Angeles, au Forbidden City Hall de Pékin, et sur les plus grandes scènes d’Europe et d’Amérique Latine. Elle se produit également en récital avec William Christie au clavecin et a l’opportunité de travailler avec des metteurs en scène tels que Robert Carsen, Andreas Homoki, Denis Podalydès, Eric Ruf & Clément Hervieu-Léger de La Comédie Française, Sophie Daneman, Maëlle Poésy.


Clément Latour étudie la guitare au Pöle sup’93 et à l’Ecole Normale de musique de Paris. Puis il se dirige vers le luth, le théorbe et la guitare baroque qu’il travaille à Versailles, à la Schola Cantorum de Bâle et au CNSMDP.

Il joue régulièrement avec des ensembles de musique baroque comme continuiste (Arts Florissants, Cris de Paris, Concert de l’Hostel Dieu), participe à de nombreuses présentations de ses instruments (Philharmonie de Paris) et s’intéresse particulièrement aux liens entre musique et théâtre (Comédie-Française, Collectif Ubique).